Join our free meeting

THE WHAT, WHY AND HOW OF THE MRB MODEL

The What, Why and How of the MRB model: The best risk management solution for micronutrients in food supplements’

EN BREF

Introduction à ANH Europe et à l'équipe d'ANH Europe

Conférenciers experts : 

Jaap Hanekamp, PhD: Associate Professor of Chemistry of the University College Roosevelt, Middelburg, The Netherlands

Robert Verkerk, PhD: Founder, Executive & Scientific Director of the Alliance for Natural Health International; Board Member, ANH Europe

Mardi 11 octobre 2022 à 15h30 CET

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

WHAT IS THE ALLIANCE FOR NATURAL HEALTH EUROPE?

The Alliance for Natural Health (ANH) Europe is the newly established European, Netherlands-based representative of the ANH International, an internationally active,  non-profit organisation founded in 2002 that seeks to protect and promote natural, regenerative and sustainable approaches to health and care.

Nous soutenons les approches d'autosoins et de soins de santé qui fonctionnent avec, plutôt que contre, la nature.

Les membres de notre alliance comprennent des professionnels de la santé, des scientifiques, des avocats, des entreprises de produits naturels et des membres du public. 

WHAT IS AT THIS MOMENT OUR MAIN CONCERN?

One of our primary concerns is the negative effects of the proposed European harmonisation of the maximum permitted levels (MPLs) of vitamins and minerals in food supplements. If we don’t intervene imminently, the proposed new rules, that have been at various stages of proposal for 20 years, will be based on risk assessment models that focus only on the possible risk of the micronutrients. They will totally ignore benefits, these often requiring dosages that are in excess of those that, for a different form of micronutrient, may induce a mild or transient risk to the most susceptible population.  The models currently under consideration by European regulators continue to be flawed and, if generally accepted, will lead to disastrously low maximum levels and the inability for the public to use therapeutically useful amounts. 

HOW WILL PROPOSED MAXIMUM LEVELS AFFECT PUBLIC HEALTH?

La diminution de la qualité nutritionnelle du régime alimentaire moyen ainsi que l'exposition croissante aux toxines rendent le rôle de la nutrition, y compris l'utilisation de compléments, d'une importance capitale dans les soins de santé. La promotion de la santé par une nutrition de haute qualité est l'une des approches les mieux établies, les plus efficaces et les plus économiques pour lutter contre l'incidence croissante des maladies dégénératives comme les maladies cardiaques, le cancer, le diabète, l'obésité, l'ostéoporose et la démence. Ces maladies et conditions contribuent actuellement aux plus grandes charges sur les systèmes de santé et elles sont évitables.

Une interdiction à l'échelle de l'UE des vitamines et minéraux à haute dose aura pour effet de rendre beaucoup plus difficile pour toute personne soucieuse de sa santé et de son alimentation de se supplémenter avec des formes concentrées de micronutriments pertinents. Les compléments qui seront les plus touchés sont généralement largement disponibles et consommés en toute sécurité sur divers marchés européens depuis des décennies.

HOW WILL HARMONISED MAXIMUM LEVELS IMPACT THE FOOD SUPPLEMENTS SECTOR?

De nombreux compléments alimentaires et aliments fonctionnels à base de vitamines et de minéraux parmi les plus efficaces seront effectivement interdits sur les marchés de l'UE. Les fabricants seront contraints de réduire les quantités de vitamines et de minéraux dans leurs produits et de reformuler leurs produits clés, ce qui les rendra généralement moins efficaces. Les produits multi-ingrédients seront les plus touchés, ceux-ci offrant souvent la meilleure synergie nutritionnelle. Le coût de la reformulation de produits testés et éprouvés pour se conformer aux nouvelles normes est énorme. De telles restrictions entraveront l'innovation et priveront les consommateurs de choix et des meilleurs compléments alimentaires actuellement disponibles.

IS THERE A WAY OUT? 

Au cours de la dernière décennie, l'ANH a été à l'avant-garde de la défense de l'utilisation de modèles d'évaluation qui tiennent compte à la fois des risques et des avantages. Grâce à des collaborations avec TNO et l'University College Roosevelt aux Pays-Bas, ANH a développé un modèle d'évaluation des micronutriments scientifiquement valide qui prend en compte non seulement les risques mais aussi les bénéfices des micronutriments, sous leurs formes pertinentes. Le nouveau modèle, de source ouverte, s'appelle le Modèle Risque-Bénéfice des micronutriments (MRB).

The MRB model stands in sharp contrast with the risk-based models used previously and we believe it represents our best opportunity to ensure science-based levels by regulators do not unnecessarily limit dosages of micronutrients in food supplements and functional foods in Europe. 

Our foremost purpose is to ensure that the model is recognised as the most progressive and latest approach to risk-benefit assessment for determination of MPLs so that other methodologies are not used to unnecessarily to unjustly limit vitamins and minerals in food supplements and functional foods in the EU. This model offers the opportunity to maintain acceptable and effective levels of micronutrients in both food supplements and functional foods.

DO YOU WANT TO LEARN MORE ABOUT THE MRB MODEL, THEN SIGN IN FOR THIS WEBINAR